# 189 février

marcel-r-crozat
Depuis là haut tu vois la plaine de Mésopotamie

SMART MARKET

Le nudge
Toujours à la pointe de la hype technologique Interlettre vous en dit plus sur le nudge
Une pincée d’éthique, d’écologie, sur du bon marketing pour rendre la publicité plus vertueuse et faire acheter en étant gentil. Fidéliser devrait être le maître mot d’une campagne de marketing par exemple en l’intégrant au processus de conquête. Hélas, bien souvent le chasseur n’est pas fidèle ! 
Le nudge pourrait également se rapprocher du principe qui édicte de bien servir ses clients avec un service de qualité puis d’engranger la monnaie, en France nous aurions tendance à faire le contraire : « comment vais-je traire au maximum mes clients, afin de me faire un max de tunes ? »
Le nudge nous oriente sans heurt vers de nouveaux comportements censés être plus bénéfiques que notre comportement actuel, une méthode douce dont pourraient s’inspirer certains politiques dans leur proposition de campagne. Plusieurs leviers d’influences seraient au cœur de cette stratégie, l’équité, l’émotion, la réciprocité, l’ancrage dans le présent… Ensuite, mener des études qui privilégient l’observation individuelle, constater pourquoi certains l’adoptent d’autres le récusent ou n’y parviennent pas. Evacuer la notion de fracture, en recherchant des transitions sans effort et sans surcoût pour le consommateur.
Plusieurs exemples :
– Une lessive efficace à basse température afin de ne pas gaspiller l’énergie.
– Un shampoing qui vise à faire économiser de l’eau.
– Des packagings cloisonnés avec des portions qui limitent le grignotage.
– Ou, la fin du labourage à « moins deux mètres » pour ne plus détruire la terre, réduire la consommation d’énergie et mettre fin au gigantisme des tracteurs. Rêvons un peu !
Sources : emarketing.fr

printemps-r-crozat  musee-cluny
On a fait ça et puis ça

De l’internet, du papier, du volume…
– Le nouveau site web de la Forteresse de Châtel sur Moselle, destiné au grand public le site offrira également des ressources archéologiques pour les spécialistes.
Nous intervenons également sur le nouvel aménagement de l’espace d’accueil et de la boutique du château.
– Pour H&M, la remise en forme globale des formulaires d’évaluation de tous les collaborateurs, augmentés des documents de préparation aux entretiens. La réalisation d’un dictionnaire des fonctions et des actions, présenté dans un flipbook auto-exécutable en ligne sur le serveur du groupe et consultable par l’ensemble du personnel.
– Le Domaine de la Poulette (grands vins de Bourgogne) prépare ses nouveaux mailings de fidélisation dont une action pour des ventes en primeur.
– La CCI de Rochefort et de Saintes nous confie des formations marketing à l’attention des producteurs locaux qui développent les circuits courts.

Retail

Les hoquets de l’histoire
Le Commerce à la papa et d’autres références
– Au tout début du XXe siècle, la distribution de premiers sacs en papier logotypés devait inciter les gens à se déplacer vers les magasins plutôt que de se faire livrer. Aujourd’hui les sacs disparaissent et tous les marketers ne rêvent que de livraison à domicile.
– L’invention du premier chariot de supermarché date de 1936, ce n’est pas encore un « caddie ».
– A Paris, création de la première galerie commerciale en 1786 (La Galerie du Bois)
– Premier discounter, Aldi en 1948
– Le premier hypermarché français ouvre en 1963 à Ste Geneviève des Bois
– En 1994, Jeff Bezos crée Amazon, apparition de l’e-commerce
– 2050, la fin du prix unique avec la personnalisation des produits (à chacun sa patate !)
(Mood media – Le Journal du Net

creperie-17

Décoration & communication

La crêperie de Milly
(à Milly la Forêt)
Le célèbre établissement gastronomique de la Forêt de Fontainebleau, s’enorgueillit chaque année d’une nouvelle décoration.
L’installation mise en place pour les fêtes de fin d’année est destiné à perdurer jusqu’au printemps. « A partir du mois de novembre les clients nous questionnent déjà sur la décoration que nous mettrons en place. En avril, lorsque nous la démontons ils nous demandent si nous n’avons pas repeint les murs ! »  Une façon agréable de créer du trafic et de fidéliser les clients, outre une nourriture de qualité avec des produits du terroir. Bien entendu Virgule ne s’occupe pas de la création des mets !

Publié dans # 189 01-2017 | Laisser un commentaire

# 188 décembre

camp-car
L’esprit camping-car (ceux-ci viennent des Pays Bas)

DEBOUT LES GARS !
Evolution, révolution, dévolution

Avant, lorsque tout allait bien, on avait son bureau tout seul avec ses peluches, puis un jour vint la mode de l’open space. Les dents ont grincé, l’échine s’est courbée, heureusement une vague cloison en tissu permettait encore de punaiser toujours une ou deux photos de son chien. Plus raffiné, aujourd’hui l’open space demeure plus ouvert que jamais, mais sans place attitrée, premier arrivé, premier servi, exit les photos du clébard, dans le casier vestiaire !
A présent, toujours plus profondément dans le raffinement, les réunions debout ! Eh oui, il paraît qu’elles restent tout autant efficaces mais elles durent deux fois moins longtemps ! Chouette, dans 39 h hebdo ça va faire beaucoup plus de réunions, ceux qui ont du boulot vont vraiment beaucoup travailler.

Insupportables

Il y a les lourdeurs du wording abscons des curateurs d’expositions, flamboyant, autant incompréhensible qu’inutile, dont nos amis des laboratoires d’Aubervilliers sont les parangons… Et les « Du coup », plus populaires, héritage d’émissions télévisuelles (qui glose de la TV elle-même) de bas niveau (nous ne citerons personne). Même les journalistes et chroniqueurs de France Culture s’y mettent ! Ecoutez les conversations, bientôt vous ne pourrez vraiment plus les supporter. N’hésitez pas à le faire remarquer à votre interlocuteur, luttons !
– à la limite voilà quoi euh, c’est clair – Aller voili voilou

 

Tableaux de bords (intelligents ?) : terminaux de paiement et écrans de pub

Le promeneur shoppeur avaient les beacons (interl N°171 avril 2015), boîte qui t’envoie un signal (de promotion) lorsque tu passes à proximité, d’ailleurs le développement tarde un peu.
Au tour des automobilistes d’être « aidés », dans un rayon de 2 km ils recevront bientôt (prévu en 2018) des annonces publicitaires directement sur leur tableau de bord, en l’occurrence ils pourront directement réserver leur menu à emporter et bien sûr le payer sans bouger les mains du volant. Tout cela grâce à Mastercard et à l’intelligence artificielle d’IBM Watson (JdN du 30/11), sachant qu’un automobiliste américain passe 46 min/jour en moyenne dans son os. Honnêtement et plus efficace, deux ou trois bonnes gélules qui explosent en bouche délivrant le bon goût du pot-au-feu pourraient également faire l’affaire !

Guerres et réchauffement n’arrêtent pas le pèlerin
A défaut de soleil méditerranéen pour cause d’invasion russe dans le coin filez aux extrêmes nord ou sud.

– Fêtez Noël en Antarctique Marchez avec les manchots (ça change des chameaux et des dromadaires) 20 jours 8200 € départ Buenos aires, donc vol international en sus. « Campez en plein air et devenez un véritable explorateur… dernier arrêt avant l’Antarctique et les sites les plus reculés de la planète. »
– Ou en Arctique vers Tromso en Norvège, « point de départ des expéditions arctiques pour des skieurs de randonnée. Nature préservée, dénivelés stimulants, aurores boréales… » Bientôt Mars

ON A FAIT CA ET PUIS CA 
– Quelques billets de rédaction pour les gares qui se modernisent en région parisienne – Sncf
– Des mailings pour vendre du vin, le papier fait toujours recette surtout lorsqu’il est bien ciblé – Domaine de la Poulette – Grands vins de Bourgogne
– H&M France nous confie depuis plusieurs années la réalisation et l’édition de tous les formulaires d’évaluation pour l’ensemble de ses collaborateurs.

L’installation à la Caborde dans le Jura reste en place, nous avons hâte de la voir dans la neige (si le réchauffement le permet). – près de Lons le Saunier

Un petit cadeau (original) pour les fêtes
– Le livre : Sur les routes de l’orient – Châteaux oubliés et cités disparues. La Turquie reste un beau pays nonobstant les médias français qui s’acharnent à le diaboliser.
En vente sur ruine.wordpress.com ou sur Amazon où les ventes à l’international décollent.

Publié dans # 188 12 2016 | Laisser un commentaire

# 187 novembre

cabord-36-r-crozat

L’EVENEMENT
Une nouvelle cabane et beaucoup plus
A voir dans le Jura, une cabane, une palissade, et une exposition de photos et de tableaux de Régis Crozat.
L’installation extérieure demeurera en place le temps de sa désintégration (qq années !), l’exposition à l’intérieur du site viti-culturel de La Caborde se déroulera jusqu’au 6 novembre.
On y verra là une illustration de la fable « le chêne et le roseau ».
La fragilité du bois s’affirme par un mode de construction, une architecture, un choix dans la finesse des profils utilisés. Un modeste écho qui répond de façon « déstructurée » à la rigidité et à l’architecture très contemporaine de la tour de la Caborde. L’écho se prolonge avec la similitude des matériaux utilisés pour la construction de la tour : bois et métal pour la liaison. L’édicule accueille en son sein une mise en abîme avec une micro exposition de photos, d’autres cabanes, imprimées sur du bois.
Toutes les photos de l’installation et de l’exposition de la Caborde sont en ligne.
le site de Régis Crozat ou la page du blog de Virgule

LE FUTUR DU FUTUR au CES 2017 à Las Vegas

Ce salon international regroupe toute l’innovation marketing et technologique. Voici un échantillon des quelques startup sélectionnées qui représenteront la French Tech (L’est de la France dont le Jura semble sur représenté). La manifestation en chiffres : 3 800 exposants, 165 000 visiteurs de 180 pays, parmi lesquels 2000 visiteurs et 200 à 300 exposants venus de France dont 142 start-up. Cette année encore, la France devrait constituer la première délégation européenne (déjà 130 en 2016). Une palette intéressante de ce qui fourmille dans les cerveaux des créateurs : objets et outils connectés pour la domotique, le bien-être, les piscines, pigeons connectés pour la pollution de l’air, alimentation personnalisée, airbag à skieurs, plateforme communautaire pour chercheurs ou personnes âgées, un truc pour programmer en 3D avec les pieds !
Quelques exemples :
Xooloo, le premier espace numérique des enfants
Xooloo App kids transforme votre appareil pour le rendre sûr et accessible à votre enfant
Couplé avec l’app Parent, Xooloo Digital Coach vous permet d’accompagner votre enfant dans sa vie numérique de manière positive et en toute sérénité. Ses fonctionnalités uniques vous permettent d’offrir plus d’indépendance et de confiance à votre enfant, tout en le responsabilisant dans ses usages numériques.
Le 3DRudder est le premier contrôleur de navigation et de mouvement pour la 3D qui se pilote avec les pieds. Les mains deviennent libres de travailler au clavier, à la souris, ou au joystick, transformant complètement l’expérience de jeu ou de travail. Spécialement conçu pour les gamers et les professionnels de la 3D, mais il est facilement utilisable par tout un chacun.
42tea L’œnologie du thé
42tea analyse votre consommation et est capable de définir ce que vous aimez en se basant sur 54 critères objectifs définis par des teamaster. Son but, vous proposer un thé que vous ne connaissez pas qui correspond à vos goûts.
Hap2u, inventeur d’une technologie de rupture offrant des sensations tactiles de texture et de relief, à la surface des smartphones et des tablettes.
Holi, la start-up qui va vous faire rêver avec des solutions pour rendre vos nuits plus belles et vos réveils plus radieux.
In&Motion a développé le premier airbag intelligent et connecté destiné aux athlètes de skicross et de ski alpin
Klaxoon est un concentré de bonnes idées qui facilite l’interactivité au sein d’un groupe. Sur la base de vos contenus, vous proposez des activités simples, ludiques et efficaces : quiz, sondage, challenge, brainstorming, messages instantanés, …
Kolibree, brosse à Dents Electrique et Connectée. Pour être sûr à 100%de se brosser les dents efficacement.
Myxyty, Connectez l’ensemble des équipements de votre maison au travers d’une interface unique. Créez des scénarios automatiques, vos accessoires peuvent désormais interagir entre eux.
Nov’in est une communauté où les membres ont la possibilité de proposer des idées, d’influencer le développement et de tester des produits innovants. Faire du consommateur un consom’acteur. Telle est l’ambition de NOV’IN, première plateforme française d’innovation participative.
Ondilo, ICO est le premier service connecté conçu pour vous donner le contrôle de votre piscine et vous éviter les mauvaises surprises. Contrôle de la qualité de l’eau, recommandations de dosage, notifications sur mobile, relation techniciens.
Plume Labs, la start-up française qui embauche… des pigeons a développé une application de météo de la pollution.
Rifft, ouvre de nouveaux horizons avec toujours un temps d’avance : « nous inventons, améliorons et testons avec passion des concepts inédits dans le secteur des nouvelles technologies ! » Entrepreneurs, marketeurs, ingénieurs, designers, développeurs et créatifs travaillent de concert et apportent leur expertise pour créer des produits uniques et de qualité.
Sen.se, sécurité, santé, bien-être… promet aux utilisateurs d’inventer la vie connectée dont ils ont envie, transformant les Cookies en podomètre connecté, thermomètre, outil de vérification… Quelle distance ai-je parcourue aujourd’hui ? Combien de calories ai-je dépensées ? Mes enfants sont-ils bien rentrés de l’école ?
Smart & Blue, a développé et conçut Hydrao, la première douche intelligente et éco-sensible.
SteadXP, propose une alternative astucieuse et originale pour la stabilisation des vidéos.
Yumii, révolutionne le quotidien des personnes âgées par la création d’une plateforme de mise en relation à distance entre elles et leur famille, des aidants, des associations et des médecins. La médiation se fait entre un robot à commande vocale et une plateforme web et mobile. Première plateforme collaborative de l’aide au maintien à domicile.
Zhor Tech, vient de lever le voile sur une paire de chaussures (genre snickers) intelligentes et connectées qui se ferment toutes seules, évaluent l’échauffement du talon, calculent les distances parcourues… un concentré d’intelligence.
Source JDN

VIE EN COMMUNAUTE
Vivement les motos autonomes ou la moto c’est bien mais sans les motards !

Pourquoi n’y a t-il pas encore de motos autonomes ? il existe bien des camions…« Le camion autonome créé par une filiale d’Uber a parcouru 200 km avec 50 000 cannettes de bière » JdN
Pourquoi les motos et scotaires dans les agglomérations ne sont-ils pas électriques, comme dans les petites villes de Turquie ou dans d’autres pays soit disant en voie de développement ?
Pourquoi les motos continuent-elles de faire autant de bruit alors que les automobiles n’en font presque plus ?
Pourquoi les motos de ne doivent-elles pas passer un contrôle technique ?
Pourquoi les motos ont-elles le droit de circuler entre les files d’automobiles et, lorsque tu ne les laisses pas bien circuler le conducteur prend la décision de casser TON rétroviseur ?
Pourquoi les motos ont-elles le droit franchir les lignes blanches pour dépasser des automobiles qui roulent à 90 km par heure, d’ailleurs pourquoi les motos respectent-elles rarement les limitations de vitesse ?
Avec cet article, les derniers amis, clients, conducteurs de véhicules motorisés à deux roues que nous comptions risquent fort de se désabonner.

LA REALITE DU FUTUR
Tout près de nous, autour de nous…

Voici tout ce qui fonctionne, dans les villes du monde, forcément pour le bien de tous… Quelques fois Big Brother n’est vraiment pas loin !
Le stationnement, plus facile mais plus contrôlé !

Vic-en-Bigorre (Hautes-Pyrénées) a équipé 114 places de son centre-ville pour contrôler le respect du stationnement gratuit et partagé (2h maximum les jours ouvrés), avec un signal envoyé automatiquement au service de la Police Municipale qui peut procéder à la verbalisation d’un véhicule contrevenant.
« Vous êtes ici » « Mais comment le savent-ils ? » A présent, ILS vont finir par le savoir vraiment. A Helsinki de 23 bornes interactives informent et guident chaque mois plus de 3 000 utilisateurs, pour la plupart des touristes. En quelques clics sur l’écran tactile, il est par exemple possible de visualiser sa position exacte, de calculer son itinéraire à pied ou en transports en commun ou de prendre connaissance des prochains événements aux alentours.
Eclairage des rues personnalisé
Avec des luminaires intelligents dont la luminosité change en fonction de la circulation, évidemment ils permettent de réduire la consommation.
Toute l’administration en ligne, même la fourrière !
L’application Mobile ID permet de gérer toutes les démarches administratives depuis son Smartphone : payer ses taxes, faire des demandes de papiers officiels ou prendre rendez-vous, consulter les travaux en cours ou à venir dans la ville ou d’être informé de l’enlèvement de son véhicule mal garé, ainsi que de lancer la démarche pour le récupérer.
Le « one-way carsharing » autrement appelé le « free-floating » …
c’est-à-dire de l’autopartage qui ne nécessite pas d’emplacements dédiés. L’utilisateur peut ainsi récupérer et déposer un véhicule n’importe où dans la ville.
Les fuites d’eau sous surveillance
Suez vient d’inaugurer à Aix-en Provence son 9ème centre Visio, un poste de pilotage à distance connecté aux milliers de capteurs disséminés sur le réseau d’eau. Près de 2 millions de mètres cubes, soit l’équivalent de la consommation en eau potable d’une ville de 16 000 habitants, ont ainsi été économisés.
Les camions bennes à ordures connectés ne passeront plus au hasard ! Des puces sur les containers permettent d’optimiser les déplacements des camions, qui récupèrent les informations en temps réel, en fonction des taux de remplissage des poubelles.
Une appli super mobile qui marche…
Alors que les applis villes sont en moyenne téléchargées 1 500 fois selon Orange Business Services, prestataire technique du projet, l’appli « Nantes dans ma poche » frôle déjà les 60 000 téléchargements après 6 mois de communication. « Nantes dans ma poche » fournit en temps réel des informations sur la ville aux habitants et aux touristes. Le but pour la commune est de les tenir informés des actualités sur les infrastructures locales, les événements, la vie municipale, les repas de la cantine, le nombre de places disponibles dans tel ou tel parking, les axes embouteillés…

Publié dans # 187 11-2016 | Tagué , | Laisser un commentaire

# 186 octobre

gallipiezo
De la perfection d’un paysage, parfois il ne s’échappe hélas qu’un ennui considérable

gallipiezo   oletta

Virgule à 25 ans et Interlettre en aurait déjà 20 !
Merci à tous ceux et celles qui nous ont fait, et qui nous font toujours confiance.  En octobre 1991 nous investissions la pépinière d’activités de la Chambre de Commerce de Paris, dotés d’une station graphique avec un écran monochrome et une imprimante laser noir. En 96 notre premier modem Ollitec nous permettait de recevoir un ou deux mails par jour, nous surfions avec Netscape !
Champions de la newsletter et du consumer, Interlettre est éditée dès 1996, le papier, les timbres chaque mois. A regret pour nos lecteurs, en 2007 nous migrons vers un format numérique, plus économique. Aujourd’hui nous ne concevons surtout des enews, les mots demeurent !

rouge

Marketing, le papier s’accroche…
Seulement « -3,9 % pour le courrier publicitaire à 269 M€ au premier trimestre 2016 » ! (Selon La Poste Solution Business)
L’érosion du publipostage se stabilise, un sursaut ou l’adéquation du marketing au marché ?
– Les annonceurs, soucieux de leurs investissements et de leurs rendements qui fléchissent sur le net, s’orienteraient à nouveau vers le papier (Canal+, Renault, Peugeot, Orange….). Il s’agirait de cibler des publics déjà impactés par le digital qui réagiraient peu ou beaucoup moins aux sollicitations commerciales. –
De l’intérêt du mix (depuis le temps qu’on vous le dit ! ), sans oublier qu’avec les outils connectés il est très facile de se documenter précisément et rapidement pour finaliser son achat sur le web.
La conclusion de l’article parait désopilante : « Les jeunes talents se tournent plus naturellement vers le digital… les agences ont parfois du mal à attirer les créatifs qui connaissent les règles de fonctionnement du média et sauront monter des campagnes qui interpellent ». C’est sûr, si les gars demandent à des natives, payés au tarif des micro-entrepreneurs, de créer des vrais mailings qui marchent, c’est pas gagné !  N’oubliez pas qu’un message qui vous assure de bons rendements vous rendra service pendant de nombreuses années. Ceux qui concoctaient des bons mailings dans les années 90 ne sont pas tous morts ou à la retraite…

 

Régis CROZAT
Fin de l’expo à Paris, une nouvelle installation à partir du 14 octobre jusqu’au 6 novembre dans le Jura

Annoncée, cette manifestation baptisée « Ca décabane » se déroulera sur le site oeno-touristique de La Caborde à Orbagna dans le Sud-Revermont, plus explicite : dans le Jura entre Lons le saunier et Bourg en Bresse. Autour du thème de la cabane, les visiteurs profiteront d’une installation extérieure doublée d’une exposition de photos issues de l’inventaire des châteaux en ruine et de l’habitat rural dans la province de Cilicie.
La Caborde
cabord

 

LE LIVRE
Dans les colonnes de la revue Archéologia de septembre (N°546). Une très bonne publication qui fait autorité dans le domaine de l’archéologie.
En vente dans les librairies :
– Voyageurs du Monde – 48 rue Sainte Anne à Paris IXe
– Librairie du musée des Monuments français – Palais du Trocadéro à Paris XVIe.
– Ulysse 26 rue Saint Louis en l’île – Paris IVe –
– Librairie d’Odessa 20 rue d’Odessa – Paris XIVe –
– A la galerie Laure Roynette – 20 rue de Thorigny – Paris IIIe
– Sur Amazon
– Sur le site ruine.wordpress.com
– par mail infos@virgule.fr
archeologia-art

PENSEE UNIQUE … en passant
Paradoxal, le réchauffement climatique actuel induirait plutôt de la frilosité économique, ce qui n’était pas le cas dans l’antiquité, au moyen-âge et à l’époque moderne (l’expansion romaine, les croisades, le siècle des lumières). En revanche, les périodes de conflits et de révoltes correspondaient à des époques de petit âge glaciaire : le règne de Louis XIV, le XIVe siècle avec la guerre de Cent ans, la fin de l’empire romain d’occident.
En attendant profitons du doux soleil de cet automne.

WORDING SMART – Ca faisait longtemps…
La phrase la plus longue et toujours aussi « imbitable » de la part de nos « amis » d’Aubervilliers
Aucun intérêt, mais elle en dit suffisamment long sur le malaise de l’art contemporain en France sous l’influence des gloseurs et curateurs verbeux.
« Le Labo des Labos est un espace pédagogique expérimental qui offre la possibilité de déplacer les modalités de discours, de pratiques et d’échanges de savoirs, pour penser autrement la relation du public à un lieu d’art et mettre en partage les problématiques qui sous-tendent les projets des artistes en résidence. »
Aller une deuxième…
« Utilisant la figure du cyborg comme une métaphore à la croisée de la science et de la fiction Haraway nous propose de nous ouvrir à de nouvelles narrations de l’humain et de la nature et à transgresser les frontières en abandonnant les pensées dualistes qui dissocient nature et science, organique et machinique, homme et femme, animaux et humains, corps et esprit. »
Au cas où nous n’aurions pas compris il est toujours utile d’accumuler les exemples…

Publié dans # 186 10-2016 | Laisser un commentaire

# 185 – septembre 2016

 

Vu en Charente maritime
Deux nouvelles installations dans le Nowhere de Saint Savinien

Paliss st sav-R-Crozat-8-16
En attendant l’installation de cet automne dans le Jura
, un nouveau mobile a pris place dans le jardin de Saint Savinien (en Charente). La palissade souple et ondulante se joue du vent et filtre la lumière. Comme toujours, il suffit de tourner autour pour en découvrir les facéties, surtout lorsque le soleil et les ombres de la clairière s’en mêlent. Simplement beau et plus selon les heures.

Recyclage et polyvalence des matériaux
Un édicule, dédié simplement à la contemplation, réfugié à l’intérieur ou noyé parmi les belles herbes hautes d’un « tiers paysage » dépouillé de ses orties, de ses ronces, de sa clématite sauvage et de son liseron (que des saletés qui asphyxient). Toujours en faire le tour, au loin ou au près, pour en découvrir les entrelacs, le tressage et la légèreté. Pas mal !

Toutes les photos sur la page https://virgulecom.wordpress.com/land-art-a-saint-savinien/

 

pop-promoPromotion produit
Connaissez-vous le Popkek ?

En Turquie, il n’y a pas que la mer, les ruines antiques et les troglodytiques de Capadoce ou de fameux châteaux perchés dans les montagnes.
Presque mieux, sans quoi tous ces paysages s’affadiraient ! Il s’agit d’une douceur à la saveur suave inégalée qui ravit les palais les plus délicats. Vous vous imaginez déjà en train de mâchonner un vieux loukoum à la rose acheté à prix d’or à l’aéroport d’Istanbul. Erreur, cette merveille se rencontre à tous les étals des petites épiceries dans les coins les plus reculés et ne coûte que 15 ct d’Euro ou 0,50 Tl. A Bordeaux, où nous avons pu dénicher dans le quartier Saint Michel une supérette orientale, ils s’échangent contre 50 ct d’Euro. Le prix importe peu quand il s’agit d’un pur moment de bonheur. D’abord, lorsque vous allez déchirer le petit emballage argenté, alors s’exhale le parfum confortable et rassérénant du gâteau industriel du XXe siècle. Le nappage colle un peu au plastique, il garde néanmoins sa brillance s’il est au chocolat ou toute sa matité pour le citron (limonlu).
Dénudé, il s’offre…
Volupté du vide vertigineux des dents qui plongent sans fin dans la génoise fourrée, tranchant au passage le fondant qui s’accroche au palais pour une parfaite persistance du sucre. Vite une seconde bouchée. Non il faut savourer, car en quatre déglutissements l’affaire entendue rejoint le cimetière à poulets. Triste fin pour celui qui aura donné tant de plaisir aux papilles de son consommateur.
Certaines le dénigre sans même l’avoir goûté et le remise au rang d’un vulgaire « savane » de Brossard. Navrant.
A consommer avec modération (2 à 3/jour) afin de ne pas émousser le plaisir.

parcours
On a fait ça et puis ça – Un été studieux

Entre autres choses

Un parcours pédagogique pour une exploitation agricole du Blayais
Expliquer aux petits et aux grands, touristes ou scolaires, amateurs de bonne chère et de produits locaux, la vie dans une ferme de polyculture. En réalité le domaine produit essentiellement du vin et des asperges. Création d’un parcours sur un espace cultivé qui inclut le design de totems avec des panneaux didactiques et la conception de la structure d’accueil. Un ensemble à la convergence du land art et du marketing.

Des annonces pour Adress Company
Notre client souhaitait des messages institutionnels pour promouvoir son offre auprès de tous les acteurs de la vente directe (fidéliser ses clients et en attirer de nouveaux issus de l’économie du net). Via une communication volontiers frondeuse, il fallait conforter sa notoriété et sa position parmi les leaders de location d’adresses en France depuis plus de 20 années.

 

LE LIVRE
annonc-liv-turc
Aventures en terres méconnues
Des trésors et des aventures à découvrir dans le livre de Régis Crozat

A suivre de nouveaux référencements
– Une recension dans la revue Archéologia (parution de septembre)
– Deux nouvelles librairies
Voyageurs du Monde – rue Sainte Anne à Paris
Librairie du musée des Monuments français – Palais du Trocadéro à Paris.

Regret de n’y être pas allé suffisamment souvent, à la librairie orientaliste  Samuelian, rue Monsieur-le-Prince. Après le décès cet été des deux enfants successeurs de Hrant Samuelian cette belle librairie ouverte en 1930 va t-elle disparaître ? J’y verrais bien un bon japonais…

Toujours en vente dans les librairies :
– Ulysse 26 rue Saint Louis en l’île – Paris IVe – http://www.ulysse.fr
– Librairie d’Odessa 20 rue d’Odessa – Paris XIVe –
contact@librairiedodessa.com
– A la galerie Laure Roynette – 20 rue de Thorigny – Paris IIIe
– Sur Amazon
– Sur le site ruine.wordpress.com
– Sur infos@virgule.fr

L’exposition de Régis Crozat
… et la suite

Toujours en cours jusqu’au 25 septembre.
Dessins et tableaux photographiques
Galerie Laure Roynette – 20 rue de Thorigny – Paris IIIe

Publié dans # 185 09-2016 | Tagué , | Laisser un commentaire

# 184 juillet – août 2016

R.-CROZAT

Partenariat = bon marketing
Les bienfaits du marketing de réseau : tranquillité, économie, pertinence et bons résultats

Mutualiser pour mieux communiquer : c’est à dire des économies de moyens pour la rapidité et les coûts, de la qualité avec des contenus adaptés aux problématiques des clients (rédigés en termes d’avantages ou de bénéfices clients). Un cocktail qui séduit les entrepreneurs ainsi que leurs clients où prospects qui reçoivent des messages de qualité et parfaitement ciblés.
Depuis deux années déjà, le concept a séduit plusieurs acteurs de l’agro-industrie.
Pour les entreprises le principe est simple. Nous proposons un support de communication contenant des informations génériques ciblées sur leur secteur d’intervention, elles sont augmentées d’éléments personnalisés (textes et photos de l’entrepreneur adhérent au réseau).
La particularité du process repose sur la mise en œuvre de la personnalisation via une plateforme en ligne, très accessible. Gros avantage, nous proposons des opérations clé en main ayant un coût contact très attractif, proche de 1 € ! Tout est compris : rédaction, maquette, impression, personnalisation, affranchissement et location d’adresses, enfin les seuils d’accès aux opérations restent très bas, quelques centaines d’envois pour les membres du réseau.
DFI Presse, qui a développé la plateforme, gère de nombreux clients dans le secteur de l’agro-industrie, VIRGULE s’appuie sur sa connaissance du marketing  adaptée aux producteurs agricoles.

Kraina-exp-R-Crozat-16   cab-0-R.-Crozat   Yanik-exp-R-Crozat-16   Yenice-R.-Crozat-LR-16

L’exposition de Régis Crozat
… et la suite
Le vernissage c’était avant hier, mais vous aurez jusqu’au 25 septembre pour aller voir les œuvres, cinq pièces au total dont une allégorie en volume de la prochaine installation de Land Art, prévue cet automne dans le Jura sur le site de « La Caborde ».
Galerie Laure Roynette – 20 rue de Thorigny – Paris IIIe
Premiers commentaires : dans Paris Art

 

Bossek-R.-Crozat

LE LIVRE
L’alternative

Pas de chance, la Turquie hyper touristique des plages sera moins à la mode pour cet été.
Profitez-en pour vous aventurer dans les montagnes du Taurus. Les panoramas sont à la hauteur de ce que vous ne pouvez pas imaginer, la fraicheur des torrents et des lacs remplacera avantageusement la chaleur de la méditerranée, les habitants s’empresseront de vous offrir du thé, parfois vous apercevrez des ruines inaccessibles perchées sur des rochers.
annonc-liv-turc  P48
Des trésors et des aventures à découvrir dans le livre de Régis Crozat

En vente dans les librairies :
– Ulysse 26 rue Saint Louis en l’île – Paris IVe – http://www.ulysse.fr
– Librairie d’Odessa 20 rue d’Odessa – Paris XIVe –
contact@librairiedodessa.com
– A la galerie Laure Roynette – 20 rue de Thorigny – Paris IIIe
– Sur Amazon
– Sur le site ruine.wordpress.com
– Sur infos@virgule.fr

 

jungle-ordener jungle-orden

Parfum de camp – Vu à Paris

« Le comportement grégaire de l’être humain aussi intelligent soit-il me surprendra toujours.
Enfin là, j’éprouve quelques difficultés à saisir le plaisir d’attendre dans une file d’attente de plus de 100 m pour boire une bière assis sur des rails de chemin de fer, dans une semi-friche, entourés de HLM !
Ok, j’y suis allé, ok j’y ai bu une bière mais pas sur les rails. Pas beaucoup mieux tout de même : dans un entrepôt assis sur un banc entouré de mômes braillards. Ok je n’ai pas fait la queue (vers 19 h c’est moins fréquenté), ok j’ai pu admirer de belles locomotives comme celles de mon train électrique. Pour le reste, si vous aimez à tout prix les ambiances grunge, le street art au rabais, le gris ou le gris, l’odeur de la frite mixée à celle de l’huile de moteur, les fauteuils défoncés, voir beaucoup de monde, alors courez à « Grand Train » rue Ordener. C’est gratuit (pas la bière…)  et safe (bourré de vigiles costauds). »

Publié dans # 184 07-2016 | Tagué , | Laisser un commentaire

# 183 juin 2016

Sur les pas de Victor Langlois

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’EXPOSITION
Exposition des « tableaux composés » de Régis Crozat
pendant tout l’été (5 juillet – 25 septembre) Vernissage le 5 juillet à partir de 18 h à la galerie Laure Roynette 20 rue de Thorigny – Paris IIIe
Retenez cette date, vous êtes invités


carto

En liaison avec la parution du livre
Vers une nouvelle écriture avec le dessin retrouvé, des textes, des photos… des témoins, réunis dans des « Tableaux »*.
* Forme fermée, qui nous embarque dans un univers avec ses histoires, illustrant une unité de temps ou d’action.
Inscrit dans la dynamique des « Divers aspects de la ruine contemporaine », un thème cher à Régis Crozat, ce nouveau cycle aborde la synthèse d’expériences et de pratiques entamées au fil des années. Le public retrouvera ces ressources qui entrent dans des compositions et des mises en scènes inattendues et très personnelles.

Mise-en-page-1_Page1

LE LIVRE
A ce jour, 54 exemplaires vendus depuis la sortie en mai

Vous pourrez l’acheter :
Lors du vernissage où vous pourrez faire dédicacer votre exemplaire.
Vous le trouverez en vente dans les librairies :
– Ulysse 26 rue Saint Louis en l’île – Paris IVe – http://www.ulysse.fr
– Librairie d’Odessa 20 rue d’Odessa – Paris XIVe – contact@librairiedodessa.com
– Sur Amazon
– Sur le site ruine.wordpress.com
– Sur infos@virgule.fr

annonc-liv-turc


RETOUR DE CILICIE

Sur les pas de Victor Langlois (1852-53)
A cette époque encore, depuis plus d’un siècle, l’empire Ottoman faisait rêver les occidentaux pour sa douceur et son exubérance. L’orientalisme était à la mode, des aventuriers sillonnaient des paysages peuplés de ruines qui illustraient l’ancrage des civilisations grecque, puis romaine, l’occupation seldjoukide, arménienne, égyptienne et l’abandon des Ottomans.
Bizarrement, depuis le début du XXe siècle la Turquie fait beaucoup moins rêver, Istanbul intrigue encore un peu. Le touriste, en quête de chaleur et d’un horizon bleu infini, tourne le dos aux trésors et à ces merveilleux paysages tant goûtés pendant plus de deux millénaires. Il n’y a pas de hasard ! Tant pis pour eux, et tant mieux pour les rares voyageurs qui s’aventurent dans les infinis panoramas du Taurus et de la plaine de Cilicie.
Parmi les nombreuses ruines que nous avons visitées, voici un premier extrait qui vous fera peut être changer d’avis, surtout ne vous forcez pas il reste suffisamment de places sur les plages d’Antalya…

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire